Langue:

Le massage d’après le Dr. Siméon Pressel 

De nos jours, nous sommes toujours plus amenés à trouver et maintenir notre équilibre physique et psychique. Le toucher de notre corps à travers un massage où les modes manuels et artistiques se côtoient et sollicitent l'être intérieur, ne procure pas seulement un sentiment de bien-être: ce massage spécifique au Dr. S. Pressel stimule les forces d’auto-guérison et s’est révélé être une aide vitale au quotidien de bien des manières. Ce massage trouve aussi son application en tant que mesure de soutien dans le concept de soins de la médecine anthroposophique (2).


 

Le toucher du corps avait dans les temps anciens une dimension spirituelle. Aujourd’hui cependant, l’application physique (par exemple dans le massage sportif) et le besoin de bien-être sont au premier plan. Mais cela ne répond que partiellement à la nature entière de l’être humain qui est d’ordre physique, psychique et spirituelle. En médecine anthroposophique, le massage rythmique du Dr. Ita Wegmann (1876-1943) et du Dr. Margarethe Hauschka (1896-1980) s’est saisi de cette triple dimension que le Dr. S. Pressel a par la suite complétée et élargie (3). Ces 2 formes de massages ont en commun l’élément rythmique qui structure notre vie et se manifeste dans l’inspiration et l’expiration, dans la veille et le sommeil, dans la tension et la détente.

Comme il est explicité dans la suite de cet article, la méthode que le Dr. S. Pressel a développée veut saisir de nouveau l’être humain dans sa totalité et l’amener dans un mouvement rythmique qui lui est propre. Cela se passe sur le plan de l’hygiène préventive, ainsi que sur le plan thérapeutique (voir 2). Le massage d’après le Dr. S. Pressel est - pour le dire avec les mots du médecin anthroposophe Gretl Stritzel (1912-2003) - un « cadeau de la destinée à l’humanité dans la grande détresse des temps présents» (4).


 

L’art salutaire du massage que le Dr. S. Pressel a conçu est, dans son application méthodique, la transposition directe du concept de l’organisation tripartite de l’homme. Cette image de l’homme tripartite que R. Steiner a développée constitue la base de la médecine anthroposophique. Tout comme dans la pédagogie Steiner-Waldorf il s’agit, dans l’application particulière de ce massage, de renforcer le système rythmique (siège de la respiration et de nos émotions). Le massage agit en tant que force harmonisante des 2 pôles opposés: celui du système neuro-sensoriel et celui du système métabolique. Ce but également recherché en pédagogie Steiner-Waldorf se pose à l’homme toute sa vie comme un défi. Le massage d’après le Dr. S. Pressel peut soutenir ce but de manières différenciées. Ici la pédagogie et ce massage qui participe à une meilleure hygiène de vie se tendent la main.


 

1. Les exigences de notre temps pour un équilibre physique, psychique et spirituel de l’être humain.


 

Si nous regardons dans notre cercle familial et autour de nous, nous constatons partout les mêmes phénomènes et symptômes qui, à travers les grandes perturbations de notre temps, portent préjudice à l’équilibre physique, psychique et spirituel de l’être humain: grande fatigue, déficience chronique de résistance, surmenage, burnout, ainsi que des tendances au durcissement (par exemple: augmentation des maladies cardio-vasculaires) et aussi des cancers. Ces phénomènes vont de pair avec des réactions psycho-spirituelles d’instabilité intérieure comme la perte d’intérêt et d’envie, les états dépressifs et une recherche extrême de substituts anesthésiants. Au delà de cela, il est démontré que suite à des actes médicaux comme la chimiothérapie, les rayons ou une opération, des mesures d’accompagnement sont toujours plus nécessaires pour réveiller et soutenir en l’homme ses propres forces de guérison mais aussi pour stabiliser son être intérieur.

Des activités familiales ou amicales peuvent se constituer en un champ social et apporter à ces surcharges une aide salutaire à travers des applications artistiques et pratiques. Ces activités sont comparables à des mesures d’hygiène préventive servant au maintien d’une bonne santé.

En outre, le massage d’après le Dr. S. Pressel permet, allié à une thérapie ou un soin médical adapté, d'améliorer l'état de l'usager dans son suivi d'accompagnement. Il s'agit d'amener le patient à un lacher-prise de son passé et à une ouverture à des impulsions d'avenir.


 

2. Historique du massage d’après le Dr. Siméon Pressel.


 

Siméon Pressel (1905-1980) a eu sa première expérience de massage pendant sa scolarité à travers le massage suédois. Apparemment, c’est à cette époque qu’a germé en lui l’impulsion de devenir lui-même masseur. Plus tard Siméon Pressel a ressenti, – comme son collègue médecin Adalbert Comte de Keyserlingk le raconte dans sa biographie - alors qu’il massait son père malade, la force guérissante de ses mains (5). Il exerça l’activité de massage à partir de 1933 dans son cabinet médical à Bayreuth. C’est dans ces années-là, à partir de l’homéopathie et de la médecine naturelle, qu’il a trouvé sa voie vers la médecine anthroposophique et l’anthroposophie. Alors qu’il se trouvait prisonnier dans un camp de la Biélorussie, il a continué à développer le massage en se basant sur tout ce qu’il avait approfondi et puisé à la source de la science de l’esprit de R. Steiner (principalement dans les cours aux médecins). Il en a alors constaté le fort impact sur ses camarades (6). Il forma plusieurs camarades en tant qu’aides qui pratiquaient avec lui l’activité du massage du dos qu’il avait développée. Comme Keyserlingk l’exprime plus loin dans sa biographie, Siméon Pressel a pu contribuer, pendant tout le temps où il fut fait prisonnier, grâce à sa grande résolution à masser et à son courage, à ce que les maladies les plus graves soient surmontées sans aucun apport médical.

De retour en Allemagne en 1948, il a installé son cabinet médical à Stuttgart et est devenu médecin scolaire à la Libre Ecole Steiner de la Uhlandshöhe. Il s’y trouvait confronté à un nouveau défi, celui de faire en sorte que les enfants traumatisés par la guerre retrouvent un lien avec les forces du vivant. C’est ainsi qu’il mit en place, en alternance avec le massage du dos, le massage des jambes (7).

Siméon Pressel a, selon Keyserlingk, introduit le massage dans son cabinet comme moyen intuitif pour aller vers un diagnostic et des thérapies. Pour cela, il n’a pas seulement perçu à travers les muscles les maladies de l’appareil locomoteur mais aussi les maladies des parties du corps plus profondes comme les organes internes. Il communiquait sa force, à travers ses mains, à la volonté de vivre de ses patients. Selon Keyserlingk, l’élément décisif dans le processus de guérison était l’élément chaleur qu’il apportait à ses patients ainsi que la tolérance dont il faisait preuve. Il en était gratifié par la grande confiance que ceux-ci lui témoignaient. Après le mariage du Dr. S. Pressel avec Elisabeth van Schouwen, qui s’était formée au massage rythmique selon les Dr. I. Wegmann et Dr. M. Hauschka, le déroulement du massage acquit de nouvelles impulsions. A partir de 1975, le Dr. Pressel transmit sa méthode de massage dans des cours de formations. Après sa mort (1980) ces formations ont continué d’être enseignées par Elisabeth Pressel et la docteure Gretl Stritzel.


 

3. La particularité du massage d’après le Dr. Siméon Pressel.


 

Le massage d’après le Dr. S. Pressel s’articule en 2 parties: le déroulement de la première séance commence par le massage des mollets et la partie basse du dos. Lors de la deuxième séance, ce sont le dos, les bras et la nuque qui sont massés. C’est dans cette alternance rythmique du traitement de «l‘homme du bas» et de «l’homme du haut» que se situe la particularité de ce modèle de massage. Une fois le massage terminé , à la question posée à la personne massée sur son ressenti, viennent souvent les réponses suivantes: «je me sens comme revivifié» , «mes mains et mes pieds d’habitude toujours froids sont bien chauds», «ma tête est comme libérée» ou «mes jambes sont toutes légères».

Que s’est-il passé? Le Dr. S. Pressel le décrit dans son livre: «Mouvement et massage, sources de guérison» (8). Dans le massage, un courant est mis en mouvement activant l’énergie qui habite en chaque homme et l’amenant à couler librement de la tête aux pieds. Le but du soin est de dénouer peu à peu les resserrements, les durcissements, les blocages et les barrières au flux. Selon la situation individuelle, le massage est ressenti comme revitalisation, régénération, apport bienfaisant de chaleur ou bien comme détente et fatigue délassante, selon ce que la personne massée doit évacuer de l’organisme (effet catabolique) ou bien assimiler (effet anabolique) aussi bien dans son métabolisme que dans son âme.

Dans le cas idéal, la personne massée prend activement part au processus curatif accompagnée par le praticien Pressel.


 

Comme il a été mentionné au début de cet article, le massage Pressel reprend le concept de la tripartition de l’organisme humain élaboré par Rudolf Steiner . Cela signifie que le massage des mollets s’adresse au système neuro-sensoriel situé au pôle opposé, qui a son centre dans la tête. Le système métabolisme-membres qui a son centre dans «l’homme du bas» sera vivifié par le travail sur les bras et le dos. L’échange régulier entre les 2 pôles active celui du milieu, le système rythmique, situé dans la cage thoracique, là où les mouvements du coeur et de la circulation se déroulent dans des processus rythmiques et fluants, qui rééquilibrent les polarités. Si l’équilibre entre les deux systèmes est insuffisant -par exemple si le système neuro-sensoriel est trop développé- des maladies peuvent surgir relevant de dépôts et de durcissements. Si le système métabolisme-membres est trop actif, un surplus dans le processus de construction physique va dominer qui peut être à l’origine de processus inflammatoires et d’excroissances. L’activité du système rythmique essaie toujours d’équilibrer ces tendances par des forces guérissantes qui lui sont propres.

 

4. Les effets du massage Pressel.


 

Le massage d’après le Dr. S. Pressel agit sur l’homme dans sa globalité. Un ressenti de vitalité renouvelée peut se manifester directement après le massage ainsi que dans les jours qui suivent. Le masseur transmet en quelque sorte une image archétypale de la santé sur l’organisme musculaire et indirectement sur les organes internes (9). A travers une application continue du massage (une fois par semaine sur 2 ou 3 mois) un chemin s’ouvre vers une santé corporelle et psychique en lien avec une conscience spirituelle toujours plus grande.


 

Avec le massage des jambes une meilleure assimilation de vécus appartenant au passé ou au présent, relevant de situations difficiles liées à la destinée, est mise en œuvre. Les expériences de vie gravées dans la musculature peuvent recevoir des impulsions libératrices. C’est ainsi qu’une ouverture vers l’avenir peut être rendue possible grâce au massage vivifiant du dos: le massage touche aux sphères de la destinée de l’homme où le nouveau peut advenir.


 

C’est en particulier dans la sphère de l’hygiène de vie et de la salutogénèse (10) que le massage est précieux. Ici le massage a une influence positive entre autres sur les dysfonctionnements végétatifs en cas de déficit de chaleur, de problèmes digestifs, de troubles du sommeil, de fatigue chronique, de stress ou d’épuisement, de manque de motivation, de tensions et de congestions dues à des positions de travail inappropriées.


 

Sur le plan médical et thérapeutique les possibilités de mises en place du massage Pressel sont multiples et à soumettre au médecin traitant: en cas de maladies chroniques du métabolisme, en cas de maladies cardiaques et respiratoires, en cancérologie, ainsi que dans le cas d’allergies, faiblesse immunitaire, maladies liées à une addiction (aussi en cas d’anorexie et de boulimie), et dans les maladies de l’appareil locomoteur.


 

Dans la sphère du psychisme, le massage aide à se reconstruire en cas de dépression. Le massage facilite l’assimilation d’événements traumatiques, agit en accompagnement de la médecine palliative et apporte un soutien en psychosomatique et psychiatrie. Dans les domaines de la pédagogie curative et dans les domaines de vie et d’activité en socio-thérapie, les personnes suivies peuvent recevoir un soutien accru à travers le massage Pressel.


 

Si des enfants viennent pour un massage, il appartient de leur procurer une enveloppe bienfaisante de chaleur avant la puberté, pour encourager les processus de maturité et rendre possible les forces guérissantes par un art du toucher attentionné et propre aux besoins de l’enfant (voir 6). Les jeunes gens, dans différentes phases de leur développement, sont souvent reconnaissants pour ce massage spécifique car, soumis à des nouvelles forces intérieures et à des influences venant de l’extérieur, ils sont souvent en conflit avec eux-mêmes et avec leur famille. Le massage qui structure et clarifie en profondeur les aide à mieux savoir gérer leurs propres expériences, avec courage et dans la joie (voir 4).


 

5. La signification de la qualité du geste et de la nécessité de chaleur dans le massage.


 

Le massage d’après le Dr. S. Pressel peut devenir un «art médical et thérapeutique«grâce à son procédé manuel spécifique. Le masseur expérimenté se lie de façon individuelle avec la personne massée et modèle d’une façon attentive, soigneuse et vigilante.

La qualité du toucher se meut en qualité relationnelle. Les mouvements de la main qui masse, apportés avec soin, rejoignent les mouvements partiellement conscients et inconscients de la respiration et de la circulation sanguine. C’est là qu’interviennent les formes archétypales de la lemniscate et de la spirale qui se déroule. La lemniscate dans son geste d’expansion et de concentration rend possible l’équilibre des pôles et recentre ce qui s’est dénoué, la spirale permet d’impulser toujours de nouveau les forces de vitalité. En outre, la tâche du masseur est de procurer chaleur et enveloppe pour amener d’une part les courants éthériques à se mouvoir et d’autre part le corps astral, qui a tendance à se fixer de manière exclusive dans la musculature et les organes, à trouver un équilibre (voir 4).


 

Les différentes qualités des gestes du massage, qui sont ressenties comme des qualités propres aux planètes, se lient et se tissent, se complètent et dessinent une composition musicale et rythmique, une partition, que le masseur apprend à maîtriser. La signification de l’organisme musculaire en tant qu’instrument du corps astral a été particulièrement étudiée par le médecin anthroposophe Florencio Herrero (voir 9).


 

Une signification particulière – propre au massage Pressel - est accordée à l’élément chaleur amené de l’extérieur (par les bouillottes, des chaussettes chaudes et des couvertures en laine etc., le brossage vivifiant, les huiles procurant de la chaleur, les gestes rythmiques du massage). La chaleur intérieure du masseur qui aime son métier et l’exerce avec enthousiasme agit de surcroît. Sa chaleur et sa présence spirituelle peuvent éveiller et renforcer les forces du Moi/Je - ce sont des forces d’initiative et de courage - de la personne massée. C’est à cela que pensait le Dr. S. Pressel lorsqu’il disait que ce massage qu’il a développé veut être un massage «michaélique» (11).


 

Pour finir, il faut laisser s’exprimer un souhait cher au Dr. S. Pressel: il espérait que ce massage, à côté de ses applications dans un contexte thérapeutique et salutogénétique, puisse être également pratiqué dans le cercle de la famille et des amis, et en réponse aux besoins du temps, être prévention de la maladie, entretien d’une bonne hygiène de vie et accompagnement revivifiant de la destinée. Voilà une pensée grande et porteuse d’avenir.


 

Notes:

  1. Paru dans 'Medizinisch-Pädagogische Konferenz', Heft 79/November 2016. Publié avec l'aimable autorisation de l'édition. Traduit par Sylvie Dumouchel, praticienne certifiée Pressel, Strasbourg.

  2. En France, le massage d'après Siméon Pressel est appelé 'L'art du toucher' selon l'association ENTRELACS des praticiens certifiés Pressel. Ce massage y relève du massage de bien-être, entièrement manuel et non médicalisé. Pour des informations en France sur le massage Pressel, pour les médecins et thérapeutes concernés, contacter l'association ENTRELACS: massagepressel.fr/Entrelacs.htm

  3. Hauschka, Margarethe: Rhythmische Massage nach Dr. Ita Wegmann. Menschenkundliche Grundlagen, Margarethe-Hauschka-Schule, Bad Boll.

  4. Stritzel, Gretl: Die Strömungsmassage nach Dr. Simeon Pressel; in: Der Merkurstab, Heft 6, 2007, S. 560-565.

  5. Keyserlingk, Graf Adalbert von: Simeon Pressel; in: Selg, Peter: Anthroposophische Ärzte. Lebens- und Arbeitswege im 20. Jahrhundert, Verlag am Goetheanum 2000.

  6. Pressel, Elisabeth: Massage nach Dr. Simeon Pressel; in: Der Merkurstab, Heft 1, 2007, S. 45-49

  7. voir note 5.

  8. Pressel, Siméon: Mouvement et massage, sources de guérison. Edition Triades 2002.

  9. Herrero Florencio: Indikation, Durchführung und Wirkung der Massage nach Dr. Simeon Pressel; in: Der Merkurstab,Heft 2, 2013, S.141-144.

  10. La salutogénèse étudie la prévention physique, psychique et spirituelle de la maladie ainsi que le maintien de la bonne santé. Aaron Antonovsky (1923-1994) est le précurseur de cette notion nouvelle en médecine.

  11. Stritzel, Gretl : Brevier zur Heilmassage nach Dr. Simeon Pressel. Unveröffentlichtes Manuskript, Wackersberg, 2000.